Défiscalisation : Comment réduire ses impôts à RENNES ?

Défiscalisation : Comment réduire ses impôts à RENNES ?

Une question se pose pour bon nombre de contribuables en matière de défiscalisation à Rennes ou ailleurs : Comment puis-je faire pour payer moins d’impôts ? Pas évident tant les possibilités de défiscalisation à Rennes ou ailleurs sont  nombreuses ! Quelles solutions sont adaptées à vos revenus ? Comment optimiser vos déclarations ? Dans cet article, MONOCEROS CAPITAL vous apporte les solutions les plus pertinentes.

Investir dans l’immobilier à RENNES

Dispositif PINEL : consiste à l’achat d’un bien immobilier neuf répondant à la norme BBC, en contrepartie de la mise en location pendant 6, 9 ou 12 ans. Ainsi, selon la durée choisi le montant de la réduction d’impôt sera de 12, 18 ou 21%. D’autre part, une variante “outre-mer” existe également avec des avantages fiscaux plus importants : 23% sur 6 ans, 29% sur 9 ans et 32% sur 12 ans.

Dispositif MALRAUX : La réduction d’impôts se calcule sur une enveloppe de travaux à réaliser. Le bien concerné se situe nécessairement dans un secteur sauvegardé ou en ZPPAUP (Zone de Protection de Patrimoine Architectural Urbain Paysager). L’immobilier réhabilité permet de déduire les travaux dans la limite de 100 000 € par an.

Dispositif CENSI-BOUVARD : vise l’achat d’un logement dans une résidence services neuve. Ainsi, l’investisseur entre dans la catégorie de la Location Meublée Non Professionnelle (LMNP) et bénéficie alors d’un abattement de 50% sur ses revenus locatifs. La remise d’impôt équivaut à 11% du coût d’achat du bien.

Dispositif GIRARDIN : Investissement outre-mer et outil de défiscalisation One Shot, ce dispositif est l’un des seuls outils qui permet un investissement inférieur à l’avantage obtenu. En effet, en contrepartie d’une aide à l’économie locale (Dom ou Tom) ce mécanisme confère un avantage fiscal. Il s’agit en fait d’un paiement anticipé de son impôt sur le revenu. La rentabilité évolue au fil de l’année. Par conséquent, plus le paiement de l’impôt par anticipation s’effectue tôt, plus la rentabilité est élevée (de 8% à 14%).

Investir dans un FCPI/FIP ou SOFICA

L’objectif principal est de permettre aux contribuables d’optimiser leur impôts sur le revenu grâce à une réduction d’impôts dite “one shot” sur l’année de souscription. Investir dans un Fonds d’Investissement de Proximité (FIP) ou un Fonds Commun de Placement dans l’Innovation (FCPI), c’est soutenir des sociétés en voie de développement ou des petites et moyennes entreprises non côtées. Ce type de placement nécessite la conservation de  vos parts, pendant au moins cinq ans à compter de la souscription. A noter qu’il existe un FIP Corse, ce dernier propose un taux de réduction d’impôt sur le revenu plus important qu’un FIP classique.

Dans l’hypothèse d’un SOFICA, il s’agit de subventionner des sociétés agréées spécialisées dans le financement des œuvres audiovisuelles. La réduction d’impôt s’élève donc à 30% des sommes investies dans la limite de 18 000 €/an ou 25% du revenu global net annuel. Sous certaines conditions spécifiques, la réduction peut s’élever à 36%. La encore, une obligation de conservation des parts durant au moins 5 ans s’impose.

Investir dans une épargne retraite

Plusieurs dispositifs d’épargne retraite sont déductibles du revenu imposable et ne sont pas concernés par le plafonnement des niches fiscales.

Le PERP (Plan Epargne Retraite), produit accessible à tous, facilite la constitution d’une retraite complémentaire. On déduit les sommes versées chaque année sur ce plan pour chaque membre du foyer fiscal. Un plafond à 10% des revenus professionnels de l’année précédente s’applique néanmoins. Il permet de déduire ses cotisations de son revenu imposable. L’un des avantages est qu’il échappe aux prélèvements sociaux en phase de constitution.

Réservé aux commerçants, libéraux et artisans, le contrat Madelin permet de toucher une rente viagère à l’heure de la retraite. Gros avantage sur le plan fiscal : les cotisations versées sont déductibles de leur bénéfice imposable. Par ailleurs, à la signature de votre contrat, vous vous engagez à verser jusqu’à l’âge de la retraite un montant minimal annuel (souvent situé autour de 1.500 euros). Par conséquent, il est impossible d’interrompre les versements, mais cette cotisation est néanmoins modulable à la hausse : elle peut varier dans une proportion allant de 1 à 15. A vous de choisir entre les fonds en euros, au capital garanti mais au rendement modeste (entre 2 et 2,50% l’an pour les meilleurs contrats) et des supports plus spéculatifs, de type actions ou obligations.

Au regard de ces éléments, de nombreuses solutions de défiscalisation à RENNES et ailleurs se mettent facilement en place. N’hésitez pas à nous consulter en tant que gestionnaire de patrimoine pour vous accompagner dans vos démarches de défiscalisation.