Profiter des options pour protéger une position ou un portefeuille boursier

Profiter des options pour protéger une position ou un portefeuille boursier

Il est possible de se protéger contre une correction des marchés financiers tout en restant investi en actions. En la matière, les « options » sont un mécanisme très pertinent. Explications…

Des tensions, sources de fragilités des marchés financiers

Les tensions géopolitiques chahutent les marchés et il est peut-être temps de mettre à profit le solide rallye boursier de ce début d’année. Ainsi, mettre en place une stratégie plus protectrice peut être une bonne résolution !

Classiquement, les investisseurs diversifient leurs portefeuilles boursiers pour se protéger à l’aide notamment de valeurs refuges comme l’or, le franc suisse, le yen … ou encore des obligations d’Etats… sans omettre de renforcer la poche « cash » de leurs portefeuilles. Toutefois, ces différentes stratégies ne sont pas toujours gagnantes. Cela fut le cas notamment en 2018.

En effet, après une hausse quasi constante et continue des indices actions depuis une décennie, ces derniers se heurtent désormais à de sérieux risques sur le front des négociations commerciales sino-américaines, sans oublier l’issue du Brexit et la conjoncture mondiale morose. C’est pourquoi de nombreux gérants se sont tournés en 2019 vers les stratégies optionnelles consistant à acheter des options de vente sur les grands indices actions comme outil de protection privilégié. Ce type de stratégie est plus propice en période de fin de cycle boursier car il est difficile de prédire quand la récession aura lieu.

Les options permettent d’avoir raison même quand nous avons tort dans la direction que va prendre l’action. Le risque maximum est connu d’avance sur chaque position. On ne maîtrise pas la direction que va prendre l’action, mais vous savez ce que vous pouvez perdre au maximum. Le risque est donc la seule chose que je maîtrise. Combien de traders amateurs ne savent ce que peut leur coûter leur prise de position si l’action ne va pas dans le sens souhaité ? De même, qui n’a jamais eu un stop de protection exécuté à un prix très défavorable dû à un gap baissier à l’ouverture des marchés ou un stop loss trop serré ?

Les options “put” sur indices boursiers : Une protection efficace à la baisse

Comment protégez-vous une position ou votre portefeuille sur le marché actions ? Basiquement, à part le STOP LOSS, malheureusement peu de solutions s’offrent à vous. Cependant, avec des stratégies d’options adaptées, vous pouvez mettre en place une multitude de combinaisons qui protégeront vos allocations.

Premier exemple : Si le CAC40 connaît une baisse de 15% au cours du mois de mai 2019, il est possible de protéger vos poses en achetant un “put” avec un cours d’exécution (appelé Strike) de 15% en dessous du cours actuel de l’indice et à une échéance fixe. Concrètement, cela donne le droit à un investisseur de céder un actif à un prix fixé à l’avance et avec une échéance donnée, en échange du paiement d’une prime. Donc, l’intérêt est de rester exposé, de prendre le bénéfice durant la hausse des marchés actions et de se protéger en cas de baisse de ces derniers.

Autre exemple : Nous sommes le 5 août 2019, le S&P500 vient de perdre près de 3% en une séance ! Les marchés sont nerveux et la volatilité (indice VIX) explose de plus de 40%, dépassant le seuil des 24. Sachez que vous pouvez profiter de cette phase de tension sur les marchés pour “vendre la volatilité” lorsque celle-ci est anormalement élevée, une stratégie parmi d’autres très rémunératrice !

Indice VIX
Indice VIX – période du 5 et 6 août 2019

Par conséquent,vous l’aurez compris avec ces deux petits exemples simples, la période actuelle est d’autant plus favorable à des stratégies de couvertures grâce aux Options d’autant que le coût de couverture associé est relativement bon marché.

Si vous souhaitez plus d’informations ou échangez sur les stratégies à adopter pour couvrir ou protéger vos investissements, n’hésitez pas à contacter nos experts des marchés financiers.