Immobilier & Défiscalisation

Immobilier et défiscalisation

La diversification a toujours du bon, l’alternative aussi. Pour apporter un surcroît de performance à votre épargne, n’hésitez pas à vous faire accompagner de nos experts pour sortir des sentiers battus et investir sur des placements porteurs à haute valeurs ajoutée.

Contrairement aux idées reçues, toute une gamme de produits et placements nobles sont à la portée de tous. Les placements alternatifs sont de plus en plus appréciés des investisseurs car considérés comme une catégorie d’actifs à part entière dotée d’une corrélation relativement faible aux marchés actions ou obligations.

Nous nous attachons à élaborer des solutions sur mesure en travaillant notamment en étroite collaboration avec des partenaires spécialisés. Voici quelques exemples d’investissement:

Dispositif PINEL : L'investissement locatif par excellence

La loi Pinel est avant tout un dispositif de défiscalisation et à ce titre elle offre un ’avantage fiscal à chaque contribuable français qui souhaite investir dans un bien immobilier neuf et qui s’engage à le louer pour une période de 6 ans minimum avec possibilité de l’allonger de deux fois 3 ans, soit une durée de 9 ans puis une durée maximum de 12 ans.

Evidemment plus la durée est longue plus l’avantage fiscal est important. Le pourcentage de déduction fiscale des impôts étant proportionnel à l’engagement de location pris. La réduction d’impôt est de 12 % du montant de l’investissement sur 6 ans. La réduction d’impôt est de 18 % du montant de l’investissement sur 9 ans. La réduction d’impôt est de 21% du montant de l’investissement sur 12 ans.

La loi Pinel vous permet également de faire 2 acquisitions maximum par an dans la double limite de 300 000€ et de 5500€ du m².

Dispositif GIRARDIN : L'investissement en Outre-Mer

Ce dispositif de défiscalisation éthique & solidaire récompense l’investissement privé en Outre-mer d’un avantage fiscal immédiat dit « one shot ». Que ce soit en Girardin “industriel” ou “logement social”, c’est un avantage fiscal dès 2 500€ d’impôt sur le revenu avec des formalités simplifiées et une rentabilité attractive.

C’est une solution de défiscalisation très attractive car bénéficiant d’un plafonnement spécifique de 18 000€, contrairement à la majorité des niches fiscales plafonnées à 10 000€. Votre réduction d’impôt peut même atteindre 60 000€ puisque ce plafonnement est net de rétrocession locataire.

Monuments historiques : Misez la préservation du patrimoine

Les contribuables fortement imposés qui cherchent à investir sur de l’immobilier en centre-ville peuvent réduire efficacement leur imposition en acquérant un bien nécessitant d’importants travaux de restauration.

  • Les charges de restauration et d’entretien du bien immobilier, ainsi que les intérêts d’emprunts liés à l’acquisition du foncier et aux travaux sont déductibles à 100% des revenus fonciers.
  • Le déficit généré est déductible du revenu global, sans aucun plafonnement.
  • La donation ou la transmission de ce patrimoine est exonérée de droits de succession.
Parking : Le placement à petit prix

Marché de niche, ce placement alternatif est un levier de diversification non négligeable. C’est l’investissement idéal pour se constituer ou accroître son patrimoine à moindre coût.

Dans un marché locatif devenu difficile notamment dans les centres-villes, l’investissement dans les parkings a de quoi séduire grâce à une rentabilité moyenne nette constatée selon les centres villes entre 4,5% et 6,5% !

Déficit Foncier : Effacez une part de vos impôts grâce à vos charges foncières

Baissez le montant de votre impôt sur le revenu efficacement grâce à vos investissements locatifs. Si vos charges de propriété en tout genre : entretien, travaux de réparation, charges de copropriété, intérêts d’emprunt, taxe foncière, primes d’assurances… vous reviennent plus chères que les loyers que vous percevez, vous pourrez en imputer une partie sur votre revenu global dans la limite de 10.700 euros par an.

Le surplus s’imputera sur vos revenus fonciers des dix années suivantes. Avantage majeur, le déficit foncier n’est pas soumis au plafonnement global des niches fiscales à 10 000 euros de réduction d’impôt par an.

Vente en viager : la solution gagnant-gagnant

Le vendeur pourra conserver l’usage de son logement sa vie durant sans changer ses habitudes tout en obtenant une liquidité immédiate (bouquet) et s’assurer des revenus mensuels garantis et revalorisés annuellement.

Le tout dans un cadre fiscal attractif et des charges et frais minimes. De son coté, l’acheteur profitera d’une faible mise de départ  sans recourir au crédit bancaire pour un investissement souple, peu risqué et attractif financièrement.

Vente à terme : L'acquisition d'un bien en échelonnant le paiement

Le fonctionnement de la vente à terme ressemble, par certains points, à celui de la vente en viager. Dans les deux cas, en effet, le paiement du bien est étalé dans le temps et le prix est payé en deux temps. En revanche, la fin du paiement mensuel n’est pas conditionnée par le décès du vendeur.

En revanche comme dans le viager, le vendeur peut occuper le bien à vie, pendant une durée déterminée à l’avance ou le libérer au jour de la signature de l’acte de vente. Pour l’acheteur, l’opération ne présente plus d’aléa, vous payez ce qui est convenu dans le contrat tout en investissant dans un cadre fiscal très favorable dans le cas d’une vente occupée.

Dispositif PINEL
Parkings
Monuments historiques
Immeuble de rapport
Dispositif Malraux
Déficit foncier